CIS Ile Rousse : entre mer & montagne
Bienvenue sur le CIS Ile Rousse : entre mer & montagne

Le concept :
Fort de nos 10 ans d’existence, vous retranscrivez la vie d'un sapeur-pompier de la Haute-Corse à travers un jeu de rôle attrayant et proche du réel.

Les atouts :
- Caserne réelle du département
- Secteur d'intervention varié : mer, montagne...
- Véhicules identiques à ceux de la caserne réelle
- Formulaires pour une gestion simplifiée (feuille de départ, compte-rendu d'intervention, entretien des véhicules...)
- Alerte des interventions par SMS grâce à une application
- Carte des hydrants du secteur

CIS Ile Rousse : entre mer & montagne

Jeu de rôle sur les sapeurs-pompiers de la Haute-Corse
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Accouchement et soins des nouveaux nés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julien
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 510
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 24
Localisation : Yvelines
Statut SP : civil
Humeur : bonne

Feuille de personnage
Affectation: VLCG 12
Rôle: Chef de groupe
Intervention(s): 106

MessageSujet: Accouchement et soins des nouveaux nés   Sam 5 Mar 2011 - 10:23

/!\ L'imminence de l'accouchement peut être évaluée à l'aide du score de Malinas. Si le score est inférieur à 5, le transport peut, théoriquement, se faire sans risque.

En cas de transfert, celui-ci se fera en PLS à gauche (bien que la femme soit consciente), et sous oxygène à 6 l/min.

Si l'accouchement semble risquer de se déclencher en cours de transport, la mère sera installée à l'envers (c'est à dire la tête dirigée vers la porte arrière).

Questions à poser à la mère :
Il faut rechercher si l'accouchement à venir est à haut risque :
- Antécédent de césarienne
- Femme hypertendue
- Accouchement prématuré
- Placenta anormalement inséré connu
- Grossesse gémellaire
- Diabétique
- Existence d'un trouble de la coagulation sanguine

On demande :
- La date des dernières règles + la date théorique prévue de l'accouchement (on parle d'accouchement prématuré si il se produit avant la 36ème semaine d'aménorrhée (arrêt des règles).
- S'il y a eu perte du bouchon muqueux (glaire épaisse plus ou moins sanglante), perte des eaux par rupture de la poche des eaux (écoulement d'un volume important de liquide qui doit être clair). Si le liquide contenu dans la poche des eaux n'est pas clair, cela traduit une souffrance du fœtus.
- Des pertes sanglantes avant l'accouchement font penser à une position anormale du placenta appelée placenta praevia qui constitue une urgence chirurgicale.
- On recherche les signes d'un vrai travail par la présence de douleurs localisées dans le dos ou l'abdomen et survenant à intervalles réguliers.
- On palpera l'abdomen de la femme pendant et en dehors des contractions pour vérifier qu'il s'agit bien de contractions, dans ce cas, l'abdomen est extrêmement dur et tendu. (Les femmes qui vont accoucher pour la première fois ont beaucoup de difficulté à définir ce qu'elles ressentent et il est fréquent qu'elles ressentent des contractions qui n'existent pas.)
- Nous nous devons de prévenir aussitôt le médecin régulateur :
- Face à un siège (nous ne pouvons rien faire)
- En cas de présence de méconium (1ère matière fécale du nouveau-né)

Avant on prépare :
- L'aspirateur de mucosités
- Un oreiller recouvert d'un linge propre (pour le bébé)
- L'ambu pédiatrique
- Le nécessaire pour clamper et couper le cordon ombilical
- Une couverture métallique
- La présence d'un sèche cheveux pourra être utile pour réchauffer le bébé.

Pendant :
- Les douleurs sont dues aux contractions utérines et à la dilatation du col utérin.
- Rassurer la mère et lui dire de ne pas pousser mais d'inspirer et d'expirer profondément. (La femme ne doit pas commencer à pousser trop tôt, au risque d'être épuisée au moment délicat où le fœtus a la tête engagée. Elle ne doit pousser que pendant les contractions, après une inspiration ample, en bloquant sa respiration pendant environ 10 secondes tout en rentrant le menton dans la poitrine et en tirant sur ses cuisses tenues à pleines mains).

L'expulsion : c'est le moment où l'enfant va descendre par le vagin.
- Installer la mère à plat dos, jambes fléchies, cuisses écartées.
- Le bassin surélevé par un gros coussin recouvert d'un drap propre. (Il faut, si possible, que la vessie soit vide au moment de l'accouchement, cela facilite l'expulsion du fœtus).
- On rase le périnée pour une question d'hygiène avant de l'asperger de Bétadine, Dakin ou Mercryl.
- Lorsqu'elle va pousser, l'aider à contrôler sa ventilation.
Il faut à tout prix éviter une déchirure périnéale due à la tête du fœtus et qui peut avoir pour conséquence ultérieure une incontinence. Au fur et à mesure que la tête descend, le périnée se distend de plus en plus jusqu'à atteindre un maximum; c'est à ce moment que le rôle du secouriste est important pour ralentir cette étape, de façon à ce que la dilatation du périnée soit lente. Il faut donc retenir le fœtus pendant les contractions en appuyant sur la tête d'une main et sur le périnée de l'autre. On peut lubrifier avec du savon liquide qu'on fait couler sur le périnée et la tête du fœtus tout en passant un doigt glissé dans la vulve autour de la tête.

La tête apparaît alors face contre terre et, une fois entièrement dégagée, se replace dans la position initiale, vers la droite si le dos du fœtus est à gauche ou inversement. A ce moment, si le cordon ombilical se trouve enroulé autour du cou du bébé, il faut le dégager de manière à ce qu'il ne s'étouffe pas.

Il faut alors procéder au dégagement des épaules; on sort en premier l'épaule supérieure en effectuant une légère traction vers le bas à l'aide de la tête fœtale. On attrape alors le bras qui doit être dégagé entièrement. En effectuant une traction vers le haut, on sort le bras inférieur, l'ensemble du fœtus vient alors rapidement. On le dispose alors sur le ventre de sa mère sur un linge propre.

Les soins au nouveau- né :
- Placer les clamps ombilicaux (le premier étant disposé à 20 cm du bébé, et le second 5 cm plus loin)
- On coupe le cordon entre les deux avec un bistouri stérile. ne couper le cordon que si un facteur d'urgence est présent (les ciseaux de nos VSAV n'étant pas stériles)
- Dégager les voies aériennes supérieures (sondes 6 ou Cool
- L'installer sur le ventre de la mère
- Le couvrir à l'aide d'une couverture isothermique

Après s'être assuré qu'il ne s'agissait pas d'une grossesse multiple, il faut apprécier l'état du nouveau-né à l'aide du score d'Apgar qui se calcule à 1 min, 5 min et 10 min de vie.
Le score maximum et normal est de 10.

Le bébé sera séché dans un champ stérile puis enveloppé dans un drap tiédi (par un radiateur ou le sèche cheveux)
La prise de température sera systématique, et en cas d'hypothermie, on improvisera un moyen de réchauffement à l'aide du sèche cheveux maintenu à 50 cm du bébé.

La délivrance : celle-ci se témoigne par un retour des contractions
La délivrance, ou expulsion du placenta, doit se faire dans les 45 minutes qui suivent l'accouchement, en pré-hospitalier, on attend rarement la délivrance pour se diriger vers une maternité. Cette étape est particulièrement dangereuse pour la mère par le risque d'hémorragie associé. Il ne faut jamais tirer sur le cordon pour provoquer la délivrance.
En cas de délivrance à domicile, le placenta sera conservé afin d'être examiné à l'hôpital, l'utérus devient alors extrêmement dur, formant le globe utérin.
En cas d'hémorragie persistante utiliser des pansements américains (actes médicales : masser fermement l'abdomen au niveau de l'utérus jusqu'à ce que celui-ci devienne dur, assurant ainsi l'hémostase.)


L'accouchement en présentation de siège :
Il s'agit d'une manœuvre délicate où le fœtus est tête vers le haut dans l'utérus. La présentation commence alors par les pieds (siège complet) ou les fesses du bébé (siège décomplété).

Il est indispensable que, dans une présentation de siège, le bébé se présente le dos en avant, c'est à dire vers le haut, sous peine de ne pouvoir l'extraire vivant, le menton s'accrochant au pubis de la mère.

Si le dos est vers le bas, il faut empoigner le bébé dans un champ et le faire pivoter d'un demi tour.

NOTA : Si la tête tarde à être dégagée, il faut relever verticalement le corps du fœtus saisi par les pieds ce qui suffit généralement.

NOTA : Si la progression est stoppée alors que la tête n'est pas encore dégagée, c'est peut-être que les bras sont relevés: on procède alors à une rotation de 90° vers la droite puis de 90° vers la gauche et on revient en position normale. Les deux bras sortent alors plus facilement.

IMPORTANT : Lors d'un accouchement le C/A doit demander une équipe du SAMU ou du SMUR avant d'avoir passer son message au CODIS !
Il est également conseiller d’effectuer un bilan de surveillance sur votre effectif VSAV le permet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Accouchement et soins des nouveaux nés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CIS Ile Rousse : entre mer & montagne :: Caserne :: Lieux de vie :: Cours-
Sauter vers: