CIS Ile Rousse : entre mer & montagne
Bienvenue sur le CIS Ile Rousse : entre mer & montagne

Le concept :
Fort de nos 8 ans d’existence, vous retranscrivez la vie d'un sapeur-pompier de la Haute-Corse à travers un jeu de rôle attrayant et proche du réel.

Les atouts :
- Caserne réelle du département
- Secteur d'intervention varié : mer, montagne...
- Véhicules identiques à ceux de la caserne réelle
- Formulaires pour une gestion simplifiée (feuille de départ, compte-rendu d'intervention, entretien des véhicules...)
- Alerte des interventions par SMS grâce à une application
- Carte des hydrants du secteur

CIS Ile Rousse : entre mer & montagne

Jeu de rôle sur les sapeurs-pompiers de la Haute-Corse
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julien
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 524
Date de naissance : 19/02/1993
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 24
Localisation : Yvelines
Statut SP : civil
Humeur : bonne

Feuille de personnage
Affectation: VLCG 12
Rôle: Chef de groupe
Intervention(s): 106

MessageSujet: Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR)   Sam 5 Mar 2011 - 10:30

L'Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) :


1) Définition de l’arrêt cardio-respiratoire :
L’arrêt cardio-respiratoire (ACR) est une urgence vitale. C’est une interruption brutale de la circulation sanguine dans le corps. Il s’accompagne d’un arrêt ventilatoire, d’une perte de connaissance et aboutit au décès de la victime.

La mise en place d’une réanimation précoce peut, parfois, permettre d’éviter le décès.



Attention, un ACR n’est pas systématiquement un arrêt cardiaque suivi d’un arrêt respiratoire, il peut aussi être un arrêt respiratoire suivi d’un un arrêt cardiaque !


2) Épidémiologie :
La Fédération Française de Cardiologie dénombre :
- Environ 180 000 décès/an en France d’origine cardiovasculaire.
- Environ 120 000 infarctus du myocarde (IDM)
- 130 000 AVC

Devant une Fibrillation Ventriculaire (FV) (conséquences possible de l’IDM), la mise en place d’une défibrillation précoce permet d’obtenir un taux de survie de 90% qui diminue de 10% toutes les minutes.


3) Étiologie :
Les causes de l’ACR sont multiples :
- Cardiovasculaires (trouble du rythme, trouble de la conduction, infarctus du myocarde, dissection aortique, hémorragie…)
- Traumatiques (accident de la voie publique, chute, blessures par armes, brûlures…)
- Neurologiques (accident vasculaire cérébrale,…)
- Intoxications (monoxyde de carbone, médicamenteuses, éthyliques,…)
- Respiratoires (« fausse route », noyade,…)
- Autres (troubles métaboliques, électrisations,…)


4) Signes de l’ACR:
- Perte de conscience (absence de réponse verbale, motrice et d’ouverture des yeux volontaire)
- Arrêt respiratoire
- Abolition du pouls carotidien


On retrouve 3 causes à l’abolition des pouls centraux :
- l’asystolie (tracé d’ECG plat et pas de pouls) :



- Les Fibrillations Ventriculaires (désorganisation complète de l’activité électromécanique du cœur) :

- La dissociation électromécanique (le myocarde ne bat plus mais l’ECG montre toujours une activité électrique) :


4.2) Bilan vital de la victime:
Quelque soit le moment, le lieu et la situation où l’on se trouve, il faut d’abord éliminer tous risques de sur accident afin, dans un deuxième temps, d’évaluer en toute sécurité et rapidement l’état de la victime comme suit :

-1 évaluer l’état de conscience:

-la victime peut elle me parler ?

-la victime peut elle me serrer les mains ?

-la victime peut elle ouvrir les yeux ?



Si la réponse à ses trois questions est négative, la victime est inconsciente.



-2 La libération des voies aériennes:



La libération des voies aérienne(LVA) intervient après avoir constaté l’inconscience du patient et se déroule en trois étapes:



-1) Desserrer et/ou dégrafer tout ce qui peut gêner la ventilation du patient (col de la chemise, cravate, ceinture, jupe,…)

-2) Basculer prudemment la tête en arrière tout en élevant le menton.






-Vérifier si aucun corps étranger ne se situe dans la bouche en ouvrant celle-ci (dentier, aliment,…). En cas de présence d’un élément, le retirer.



Ces trois étapes permettent de libérer le passage de l’air vers la trachée et donc vers les poumons.



-3 évaluer la détresse ventilatoir:



Tout en maintenant la tête basculée, venir placer sa joue au dessus de la bouche de la victime tout en observant la cage thoracique et ainsi pouvoir :

-entendre la présence ou non d’une ventilation

-sentir sur sa joue la présence ou non d’un souffle

-observer la présence ou non de mouvements de la cage thoracique



Cette constatation doit durer 10 secondes

Dans le cas où toutes les réponses sont négatives, la victime est en arrêt ventilatoire.



(l’action 1 , 2 et sont les mêmes que pour la PLS (Position Latérale de Sécurité))





5) L’alerte:



Elle doit être passée après l’évaluation du bilan vital, auprès du SAMU (Service d’Aide Médicale d’Urgence)(leur numéro et le 15)



Afin d’obtenir la meilleure réponse possible à vos besoins dans les plus brefs délais, elle doit comporter les éléments suivants:



-1) Noms et qualifications

-2) Numéro de téléphone où l’on peut vous joindre

-3) Lieu exact où vous êtes (la rue ou voie de circulation et sens numéro de la maison ville)

-4) Circonstances de la survenue du problème

-5) Nombre de victimes et le bilan vital de chacune d’elle

-6) Actes conservatoires entrepris



6) Conduites à tenir devant un ACR:



-1) Toujours commencer par se protéger (risque électrique ? risque de chute d’objets ?...) et protéger la victime et les badauds (ex : sur une voie à grande circulation évacuer tout le monde).

-2) Rechercher la présence d’hémorragie (la stopper si nécessaire).

-3) Constater l’inconscience.

-4) Libérer les voies aériennes supérieures.

-5) Constater l’arrêt ventilatoir sur 10 secondes.

-6) Réaliser 2 insufflations (si l’arrêt ventilatoir est avéré).

-7) Constater l’arrêt cardiaque sur 10 secondes.

-8 ) Alerter les secours (tel SAMU : 15)

-9) Rechercher succinctement (se renseigner) un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE).

-10) Si un DAE (DSA ou DA) est rapidement accessible, le mettre en place le plus tôt possible et suivre ses consignes.

-11) Réaliser le massage cardiaque en suivant le cycle 30 compressions thoraciques suivit de 2 insufflations.
Reprendre le pouls carotidien toutes les 2 minutes (soit 5 cycles)


Tant que la victime est en ACR, poursuivre le massage cardiaque alterné avec la ventilation assisté (VA).
Rester à disposition des secours lors de leur arrivée.




-6.1) Règles pour bon déroulement de la réanimation:



-1) Une seule personne doit diriger la réanimation.

-2) Discuter préalablement en équipe du rôle à tenir par chacun (si vous êtes avec plusieurs secouristes (PSE1) ou Equipier Secouriste (PSE2)).

-3) Le matériel doit être connu et en état de bon fonctionnement (si vous avez du matériel a votre disposition).

-4) Seul le personnel nécessaire reste autour de la victime (le personnel nécessaire son les (PSE1 ou PSE2 ou personnel médicale).

-5) Evacuer les « curieux »(les badaux , les témoins etc …).

-6) Connaître les gestes de secourisme de base (demander une formation, se remettre à niveau)(les formation son les suivantes PSC1 , PSE1 , PSE2).

-7) Pas de famille durant la réanimation mais sans pour autant l’abandonner (si possible laisser un témoin avec elle).

-8 ) En cas de matériels défectueux, ne pas tenter de le réparer durant la réanimation cardiaux pulmonaire (RCP) mais le remplacer immédiatement.

-9) Il existe des protections pour insuffler sans avoir de contact avec la victime. Quelque soit l’attitude que vous adoptez vis-à-vis du bouche à bouche (liée aux risques infectieux, à la régurgitation…) la priorité est le massage cardiaque. (si vous disposez de matériel comme de l’O2 (oxygène) la ventilation doit être pratiquée à l’aide du BAVU).



-6.2) Entourage du patient:


La seule personne habilitée à annoncer à la famille le décès est le médecin.
Cette annonce ne relève pas du rôle des Secouriste ou Equipier Secouriste.


7) Techniques et matériels:



-7.1) Les insufflations:



Afin de réaliser une insufflation correcte, il faut d’abord avoir fait un bonne LVA (libération des voies aériennes) en basculant prudemment la tête en arrière et en soulevant le menton.






Ensuite saisir le BAVU au niveau du masque avec la main gauche pour les droitiers et la main droite pour les gauchers (garder la main la plus habile pour comprimer le ballon) et plaquer le masque sur le visage comme suit. La taille du masque doit être adaptée au visage du patient.

L’étanchéité doit être parfaite. Pour ce faire, il faut maintenir le masque comme suit :





Une insufflation efficace entraîne le soulèvement de la cage thoracique et non pas de l’abdomen. Pour éviter ce phénomène, ne pas comprimer brutalement le BAVU, mais progressivement jusqu’à ce que le thorax se soulève.

La canule de Guedel peut faciliter ces insufflations.

En cas de problème pour ventiler, pratiquer le massage cardiaque externe seul.



-7.1.1) Rappel sur le Ballon Auto remplisseur à Valve Unidirectionnelle (BAVU):



(l’ambu® est une marque de BAVU)





Lors de l’utilisation du BAVU, l’oxygène (toujours mettre le débit à 15l/min dans le cadre de l’ACR) arrive par le tuyau d’alimentation, puis s’engouffre dans la réserve. Cette réserve permet de cumuler l’oxygène pur. Lors de la décompression du ballon, l’oxygène de la réserve pénètre dans le ballon. Ce processus, assuré par des valves à sens unique, assure une teneur permanente en O2 dans le ballon de 100%. Ainsi, lors de la compression du ballon, l’O2 passe dans la valve unidirectionnelle vers le filtre et le masque, donc vers le patient. Ce système assure une teneur en O2 maximale pour le patient.

Durant la phase expiratoire du patient, l’air part dans la valve unidirectionnelle qui l’évacue vers l’extérieur, protégeant ainsi la pureté de l’air du ballon.






On trouve actuellement des ballons à usage unique. Dans ce cas là, l’utilisation d’un filtre n’est pas nécessaire.



-7.2) Les compressions thoraciques:


Elles ont pour but d’éjecter le sang hors du cœur vers les artères (temps de compression), mais aussi de lui permettre de se remplir de sang (temps de décompression)

Il faut commencer par dénuder le torse du patient (couper les vêtements, les arracher, déboutonner…).


-7.2.1) Le talon de la main doit être au centre de la poitrine:





-7.2.2) ACR position des mains:





-7.2.3) La hauteur de compression doit être située entre 4 et 5 cm:





-7.2.4) avec le talon de la paume de la main uniquement:







et les bras doivent être tendus et verrouillés.



-Le rythme du massage est celui équivalent à 100 compressions par minute (ce qui permet d’avoir 60 compressions par minute accompagnées de 8 insufflations suivant le cycle 30 compressions thoraciques/2 insufflations))



-7.2.5) Afin que les compressions thoraciques soient efficaces, il est nécessaire que le patient soit installé sur une surface dure:


L’installation du patient doit être rapide.


-7.3) L’aspiration:


Elle se présente sous diverses formes :
-Portative
-Cône de venturi fixé à la bouteille d’O2
Ces matériels peuvent être accompagnés de stop vide.


Le système d’aspiration est nécessaire lors de la réanimation et de l’intubation afin d’éliminer les risques d’inhalation liées à la régurgitation.

Pour tester l’aspiration, il faut boucher la sonde et provoquer une dépression de 400 mbar minimum.

La puissance de l’aspiration varie selon la corpulence de la victime.

Il faut toujours avoir une sonde de gros calibre pour aspirer de la manière la plus efficace.


-7.4) Le DEA (Défibrillateur Automatisé Externe):


Les DAE regroupent les différents types de défibrillateur à caractère automatique, que ce soit le Défibrillateur Automatique ou le Défibrillateur Semi Automatique. Ils permettent à un personnel non médical de délivrer des électrochocs lorsque ceux-ci le recommandent. En effet, les DAE analysent le rythme cardiaque du patient et permet de « choquer » précocement les fibrillations ventriculaires, ce qui accroît considérablement les chances de survie des personnes retrouvées en arrêt cardio-respiratoire.

Il est du rôle propre de l’IDE d’utiliser un DAE et de surveiller le patient placé sous ces appareils.

L’utilisation de ces appareils ne nécessite pas de formation préalable. Néanmoins elle est conseillée et peut être obtenue lors d’un PSC1 ou lors de l’AFGSU de niveau 1 (Attestation de Formation aux Gestes et aux Soins d’Urgences)

Lorsque le DAE est positionné, suivre ses instructions et les précautions d’utilisations liées à son emploi.






8 )Glossaire:


-ACR : arrêt cardiaux respiratoire

-AFGSU : attestation de formation aux gestes et aux soins d’urgences

-AFPS : attestation de formation aux premiers secours

-AVC : accident vasculaire cérébral

-BAVU : ballon auto remplisseur à valve unidirectionnelle

-DAE : défibrillateur automatisé externe

-DA : défibrillateur automatique

-DSA : défibrillateur semi automatique

-ECG : électrocardiogramme

-FV : fibrillation ventriculaire

-IDE : infirmier diplômé d’état

-IDM : infarctus du myocarde

-LVA : libération des voies aériennes supérieures

-PSC1 : Premier Secoure Civic de niveau 1 (Sauveteur)

-PSE1 : Premier Secoure en Equipe de niveau 1 (Secouriste)

-PSE2 : Premier Secoure en Equipe de niveau 2 (Equipier Secouriste)

-RCP : réanimation cardiaux pulmonaire

-SAMU : service d’aide médicale d’urgences

-SMUR : service mobile d’urgences et de réanimation

-VA : ventilation assistée


Je vous rappelle que seule le diplôme PSC1 , PSE1 , PSE2 qui est desservie par une association agrée peux vous autoriser a faire c’est gestes dans la vie réelle car je vous le rappelle nous somme sur un cyber centre de secoure malgré que tous c’est gestes sont vrais (et son utiliser par les sauveteur , secouriste , équipier secouriste)



Avez-vous des quêtions ?



Merci de m’avoir lu



bonne soiré


FIN du premier coure de SAP




Formateur SAP:

Cyril06

Formateur SAP au CIS Ile Rousse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Sapeur
Sapeur


Masculin Messages : 24
Date de naissance : 09/11/1981
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 35
Localisation : 65
Statut SP : SPP

Feuille de personnage
Affectation: VSAV 25
Rôle: Equipier 1
Intervention(s): 5

MessageSujet: Re: Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR)   Dim 22 Avr 2012 - 22:49

Bonsoir precise sur la LVA que si c'est un traumatisé elle doit etre effectué en position neutre et la tu ne parle que de la RCP chez un adulte tu peut aussi preciser si la victime presente un pouls mais ne respire plus, contacte moi si tu veut par messages je peut te donner infos et t'aider a faire des cours

_________________
Sapeur Jean-Baptiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CIS Ile Rousse : entre mer & montagne :: Caserne :: Lieux de vie :: Cours-
Sauter vers: